AUSTRALIA   
de Baz Luhrmann

Date de sortie : 24 décembre 2008
  Avec Nicole Kidman, Hugh Jackman, David Wenham...
 

 

Synopsis (Allociné) :  

« Fin des années 30, Lady Sarah Ashley, une aristocrate anglaise hautaine et renfermée, arrive au cœur des paysages sauvages du Nord de l'Australie pour y rejoindre son mari qu'elle soupçonne d'adultère, et qui tente -sans succès- de vendre l'immense domaine qu'ils possèdent sur place : Faraway Downs.

 Elle ne tarde pas à découvrir que l'exploitation est au bord de la ruine et menacée par son contremaître, Neil Fletcher, un homme sans scrupules de mèche avec un puissant éleveur, prêt à tout pour précipiter la chute du domaine et s'en emparer.

Pour sauver Faraway Downs, Sarah n'a pas d'autre choix que de s'allier à un « cow-boy  » local un peu rustre connu sous le seul nom de  «  Drover », et de parcourir avec lui des milliers de kilomètres à travers les terres aussi magnifiques qu'inhospitalières du pays afin de mener jusqu'à Darwin 1500 têtes de bétail.

Peu à peu transformée par la puissance et la beauté des paysages, touchée par la rencontre d'un jeune aborigène orphelin, Sarah découvre des sentiments qu'elle n'avait jamais éprouvés jusqu'alors.

Au terme de leur périple, la seconde guerre a rattrapé l'Australie, et la ville de Darwin doit désormais faire face aux bombardements japonais.

Pour la première fois de sa vie, Sarah sait pour qui et pour quoi se battre, et est prête à tout pour sauver ce qui compte désormais pour elle. »


Commentaire d'Anne-Sophie : 

 Contexte historique en Australie durant la seconde guerre mondiale qui traite des « enfances volées   » des enfants métisses issus des unions blancs-aborigènes.

 L'histoire des personnages, dans ce film, n'est pas à mon sens ce qui apporte l'intérêt de celui-ci. Le ton employé et la manière de tourner sont d'ailleurs décevants malgré de bons acteurs au casting (Nicole Kidman et Hugh Jackman).

 Si je propose ce film, c'est avant tout pour les éléments historiques qui y sont traités, et d'autre part, pour la vision du racisme envers les Aborigènes.

 Dans chaque pays, chaque continent, on retrouve cette notion qu'il y a eu au fil du temps de scission homme blanc / homme noir.

 C'est une prise de conscience par rapport à notre passé, au chemin parcouru depuis et au chemin qu'il reste encore à parcourir.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×